Créez votre Minute du patrimoine

La guerre de 1812 a largement contribué à tracer les frontières et à définir la politique et les idéaux du Canada, et ses effets se font sentir encore aujourd’hui. De nombreux personnages et événements ont joué un rôle important dans la guerre, et la création de Minutes du patrimoine est une merveilleuse façon pour les élèves d’apprendre au sujet de ces personnages et événements historiques tout en s’amusant. Voici quelques lignes directrices pour aider vos élèves à créer leurs propres Minutes du patrimoine, et laissons le reste à leur imagination.

MATÉRIEL

Le scénario-maquette est un excellent outil qui peut aider les élèves à créer leur Minute. Il permet aux élèves de dessiner et de rédiger une version détaillée de leur vidéo avant de la filmer. Le scénario-maquette permet de s’imaginer les éléments visuels et sonores de la vidéo et de juger de son efficacité avant de s’attaquer à l’aspect technologique de la production. Vous pouvez l’utiliser dans les cours d’histoire – pour les élèves, c’est plus qu’un simple outil de planification. En effet, le scénario-maquette leur permet de voir l’histoire prendre vie. Il devient un tremplin qui leur permet de centrer leurs efforts sur la production de la vidéo. C’est une chance pour eux de participer au processus de production et de voir que leurs commentaires sont à la fois les bienvenus et valorisés.

Les scénarios-maquettes se présentent sous différentes formes, toutes aussi valables les unes que les autres! Le plus important est que les élèves découpent leur vidéo en plans individuels. Le plan est la clé de la force et de la magie d’une vidéo. Un scénario-maquette réussi permet de visualiser clairement l’efficacité d’une combinaison de plans et de séquences (voir le document ci‑joint sur les scénarios‑maquettes).

Pour chaque plan, demandez aux élèves d’indiquer les renseignements suivants :

  • Numéro du plan
  • Numéro de la scène ou de la séquence
  • Croquis de base
  • Description de l’action et de l’angle de prise de vue
  • Texte narratif ou effets sonores, durée de chaque plan, durée totale de la vidéo
  • Texte narratif ou effets sonores
  • Durée de chaque plan
  • Durée totale de la vidéo

Il n’est pas nécessaire d’avoir des talents de dessinateur; les bonshommes-allumettes ne sont peut-être pas très élégants, mais peuvent être tout aussi efficaces. Cependant, une apparence soignée et des traits foncés sont essentiels. Les élèves doivent dessiner leur scénario‑maquette à l’aide d’un crayon gras (préférablement une mine de catégorie B) ou retracer leurs dessins à l’aide d’un marqueur noir à pointe fine. Un scénario‑maquette de qualité peut être reproduit ou photocopié à plusieurs reprises, et le résultat est toujours « soigné ». Comme les cinéastes, les élèves voudront travailler à partir de copies afin de protéger l’original.


ACTIVITÉ

Pour commencer

1.      Préparez une liste de personnages ou d’événements clés en lien avec la guerre de 1812 à partir de laquelle les élèves devront faire un choix. Vous pourriez par exemple inclure les personnages ou événements suivants :

  • Tecumseh
  • Sir John Graves Simcoe
  • Le major-général Isaac Brock
  • Gordon Drummond
  • Le Corps d’Afro-Américains
  • Le Prophète
  • La bataille de Détroit
  • La bataille de la Nouvelle-Orléans
  • La vie quotidienne au sein de l’armée britannique
  • John Douglas
  • Felix Grundy
  • John Randolph
  • Les femmes et l’armée
  • Les volontaires canadiens

 

2.      Demandez aux élèves de choisir un sujet de la liste ci‑dessus.

3.      Divisez la classe en groupes de trois ou quatre élèves. Chaque groupe doit travailler sur un événement ou un personnage en particulier. Nommez un chef de groupe; qui sera responsable des ressources utilisées par le groupe et qui s’assurera que tous les membres de l’équipe participent à chacune des étapes du processus.

Recherche

1.      Individuellement, les élèves effectueront une recherche sur le sujet choisi à partir de toute l’information disponible. Ils devront ensuite noter les 20 faits les plus intéressants qu’ils ont découverts.

2.      Les membres de l’équipe se réunissent pour comparer leurs notes et dressent une liste maîtresse de toute l’information recueillie par ordre chronologique ou par sujet. Ils décident des faits qui seront mis en scène et ceux qui seront narrés.

3.      Chaque groupe écrit un scénario pour deux ou trois scènes représentant les événements importants qu’ils ont choisis. À ce stade, il est important d’enseigner aux élèves les techniques et le vocabulaire relatifs à la production de vidéos afin qu’ils puissent incorporer les termes appropriés dans leur scénario. Ils peuvent ensuite poursuivre la rédaction du texte narratif à partir des renseignements supplémentaires et ainsi compléter la vidéo.

 

Production

1.      Maintenant qu’ils ont décidé du contenu, les élèves doivent répéter les scènes et réunir les accessoires et les costumes dont ils auront besoin pour le tournage.

2.      Ils doivent choisir un décor réaliste pour le tournage de la scène. Il pourrait s’avérer nécessaire d’obtenir la permission de filmer à l’endroit choisi.

3.      C’est le temps de se rendre sur place! Chacun leur tour, les groupes filment leur vidéo avec l’aide de l’enseignant.

Version « bas de gamme »

  • Ce que vous filmez et l’ordre dans lequel vous le filmez forment le projet final. Assurez‑vous donc que les élèves ont en main le scénario, le texte narratif et toute autre image qu’ils désirent filmer (photos, cartes, etc.). Vous filmerez les scènes dans l’ordre et ne filmerez chaque plan qu’une seule fois. L’organisation est la clé de ce processus.
  • Pendant le processus de planification, invitez les élèves à faire une « Minute » aussi simple que possible. Le processus peut très vite devenir compliqué. Si leurs attentes sont réalistes, ils ont plus de chance d’être satisfaits du résultat final et ils auront plus de plaisir tout au long du processus!

Version « haut de gamme »

  • Si vous avez accès à des installations de montage ou que vos ordinateurs sont munis d’un logiciel de montage, vous voudrez peut‑être filmer quelques prises de chaque scène pour faciliter le processus de montage.
  • Après le tournage, chaque équipe doit visionner sa vidéo et choisir les meilleures prises pour chaque scène.
  • Choisissez les effets spéciaux et la musique que vous souhaitez ajouter à la scène pour la rendre plus réaliste et écrivez des directives précises en vue du montage.
  • Les narrateurs, aidés d’un technicien en audio visuel, devront enregistrer le texte narratif en studio.
  • Filmez les images (photos, cartes, etc.) qui, selon vous, appuient efficacement le texte narratif et incorporez-les à la bande sonore.
  • Finalement, à l’aide du logiciel ou des installations à votre disposition, procédez au montage proprement dit.

Conseils utiles

  • Lorsque vous filmez à l’extérieur, assurez-vous que les piles sont bien chargées. Pensez à apporter une pile supplémentaire.
  • Assurez-vous d’apporter une bande-vidéo.
  • N’abusez pas des effets spéciaux.
  • Utilisez un trépied pour plus de stabilité!
  • L’enregistrement sonore peut poser problème, surtout lorsque vous filmez à l’extérieur. Si possible, placez un microphone indépendant de la caméra quelque part dans la scène (dissimulé par des accessoires). Méfiez-vous des bruits de fond qui pourraient être dérangeants lors du visionnement.
  • Prenez soin de ne pas utiliser d’objets qui n’étaient pas inventés à l’époque que vous dépeignez. Par exemple, il est peu probable que Tecumseh ait porté des souliers de course ou que sir Isaac Brock ait utilisé une montre-bracelet!
  • Et surtout, faites preuve d’organisation !