Ross, Robert

Robert Ross, officier de l’armée britannique, figure militaire de la Guerre de 1812 (né en Irlande en 1766; mort près de Baltimore, Maryland, le 11 septembre 1814). Robert Ross reçoit son éducation au Trinity College de Dublin et entre au service du 25e Régiment de fantassins en qualité de porte-étendard le 1er août 1789. En décembre 1795, il est fait major du 90e Régiment, mais le bataillon est éventuellement démantelé.

En 1799, Ross passe au 20e Régiment de fantassins et voit ses premiers combats pendant la campagne du duc d’York aux Pays-Bas. En 1800, Ross se joint à la campagne du lieutenant‑général sir Ralph Abercromby en Égypte, où il se distingue pendant la prise d’Alexandrie. Il sert avec distinction pendant les Guerres napoléonniennes

La guerre de 1812

Une fois terminée la guerre en Europe, Ross prend le commandement d’une brigade de 3 400 hommes qui va rejoindre une flotte commandée par le vice-amiral Alexander Cochrane et son subordonné, le contre-amiral George Cockburn, aux Bermudes.  Leur mission consiste à lancer des attaques éclair dans la baie de Chesapeake pour faire diversion au profit des opérations contre les États‑Unis en préparation dans les Canadas. Les Britanniques souhaitent aussi venger la destruction de plusieurs communautés du Haut-Canada. Ross n’est pas à l’aise avec les objectifs de la campagne, à laquelle il accorde peu de valeur sur le plan militaire, car pour lui la destruction de biens publics rabaisse la fonction du soldat à celle du maraudeur et risque de tremper la détermination des Américains. Cockburn est au contraire enthousiaste et appuie les objectifs de la campagne, notamment l’incendie de Washington.

La force mixte pénètre dans la baie de Chesapeake et navigue sur la Patuxent jusqu’à Benedict (Maryland). Le 18 août, les hommes de Ross, avec le renfort de marins, débarquent et se mettent en marche sans savoir s’ils vont attaquer Washington ou Baltimore; Ross veille à ce que ses hommes s’acclimatent en progressant par étapes prudentes. Il est protégé sur ses flancs par une garde impressionnante. Rendu à Marlborough, Ross s’arrête pour une journée, puis décide de franchir les 25 kilomètres qui le séparent de Washington plutôt que les 50 kilomètres jusqu’à Baltimore.

L’incendie de Washington

À Bladensburg le 24 août, pendant son approche finale de la capitale américaine, la brigade de Ross repousse une unité de 6 000 hommes du brigadier-général américain William Winder. Le soir même, Washington tombe sous l’occupation. Ross veille à la protection des propriétés privées et restreint les mouvements de ses troupes dans la ville. Pendant la soirée et le lendemain, tous les édifices publics, dont le Capitol, la Cour suprême, des bureaux, des casernes, l’arsenal, le chantier maritime et la maison du président sont incendiés, car ils sont considérés comme des cibles militaires légitimes. Les troupes quittent la ville la nuit suivante et reprennent la mer le 30 août.

La mort de Ross à North Point

La flotte met le cap sur Baltimore et la brigade de Ross débarque à North Point le 11 septembre. La ville se trouve à une distance de 23 kilomètres au travers d’une forêt dense. Ross entend tester les défenses de la ville et si possible passer à l’attaque. Mais les Américains sont mieux préparés qu’à Washington et il est attendu par un rassemblement de 6 000 miliciens. Dès les premiers tirs, Ross chevauche vers le front pour observer la bataille, mais il succombe à une blessure mortelle. L’avancée reprend sous le commandement du colonel Francis Brooke. Il est impossible d’envisager une attaque mixte contre les défendeurs, car les Américains on coulé 24 vaisseaux dans le havre, réduisant ainsi à néant tout espoir d’une approche. Les bombardements des forts McHenry et Covington par les forces navales tout au long de la journée du 13 septembre causent peu de dégâts. Brooke et Cockburn décident alors de se retirer. Le bombardement est une source d’inspiration pour Francis Scott Key qui écrit le chant patriotique qui devient en 1931 l’hymne national des États-Unis.

Les troupes britanniques reprennent la mer le 15 septembre en emportant la dépouille de Ross qui sera plus tard inhumée à Halifax.

Liens externes