Thornton, William

Sir William B. Thornton, soldat (né en Irlande en 1778 ou 1779; mort en avril 1840). William Thornton entre dans l’armée britannique en mars 1796 en qualité de porte-étendard du 89e Régiment de fantassins. En 1803 il est promu au grade de capitaine et nommé aide de camp du lieutenant-général sir James Craig, qu’il accompagne en Méditerranée, et devient plus tard l’aide de camp du lieutenant-général Earl Ludlow. Il quitte ce poste lorsqu’il est nommé major au sein des Royal York Rangers qu’il commande à Guernsey. En 1807, il vient au Canada en qualité de secrétaire militaire et premier aide de camp de Craig, avec qui il rentre en Angleterre en 1811. Thornton devient lieutenant-colonel du 34e Régiment de fantassins et sert dans la guerre d’Espagne en 1813.

États de service dans la guerre de 1812

Thornton arrive en Amérique du Nord pendant la Guerre de 1812 avec le grade de colonel et la réputation d’être un homme capable et audacieux. Il mène la charge contre Washington D.C., qui se solde par la destruction de la capitale américaine. Gravement blessé lors de la bataille de Bladensburg, après avoir lancé une attaque avant l’arrivée des renforts, on le laisse derrière et il est fait prisonnier. En compagnie d’autres prisonniers, il est ramené à la flotte britannique après l’échec de l’attaque des Britanniques contre Baltimore.

Thornton participe à la campagne contre la Nouvelle-Orléans à la tête d’une certaine partie des forces d’avant-garde. Il insiste auprès de son commandant supérieur, John Keane, pour que celui-ci profite du fait que les Américains ignorent leur position et s’empresse de prendre la Nouvelle-Orléans, mais Keane décide d’attendre les renforts d’Edward Pakenham, décision qui coûte aux Britanniques leur meilleure chance de succès. Il est gravement blessé pendant la bataille alors qu’il dirige une attaque contre une position de l’artillerie américaine sur la rive ouest du Mississippi, après que Pakenham se fut avancé plus tôt que prévu sur la rive est et que les Britanniques furent forcés de reculer. Thornton doit abandonner son commandement et battre en retraite.

Carrière d’après-guerre

Thornton rentre en Angleterre en mars 1815 et est promu au grade de major-général en 1825. Il est fait Compagnon de l’Ordre du Bain (division militaire) et sert comme lieutenant-gouverneur de Jersey de 1830 à 1835. Il est fait Chevalier commandeur de l’Ordre du Bain en septembre 1836. En avril 1840, il meurt des suites d’une blessure qu’il s’était lui-même infligée avec un fusil, conséquence des troubles psychologiques qui, selon plusieurs, sont attribuables à ses blessures subies pendant la guerre de 1812.

Auteur : Wes Turner

Liens externes